• Ce que vous ne verrez pas au journal de 20H

                    Estimation a 22H mardi , paris 12 en fait-elle partie?

    En matinée la faculté de Paris 12 (Creteil) a vue transformé sa dalle château branlante en scéne de theatre...burelesque

     

    Vers 11H30 ,environ 100 à 150 lycéens en culottes courtes marchaient en direction de la fac pour aller chercher leurs grands freres etudiants...

    Le monde a l'envers.

    Une ambiance amusante ,néanmoins pathetique s'empara de cette université post soixanhuitarde qui a pour reputation d'hiberner a temps complet depuis...Les bambins des papas et mamans hippies se reveilleraient-ils?

    Il serai peut etre temps vu que cette université a l'architecture des années 70 est tout de meme la dernière avec ASSAS a rester de marbre...

    Les lycéens ,non encadrés avec juste un petit schtroumph qui se demarquait en leur impulsant le rytme d'une chansonnette de discotheque LE samedi soir  « vous etes fatiguées? » « on est pas fatigué » marcherent en direction de l'univ'.

     

    Jusqu'ici c'est plutot mignon,on ne peut pas leur en vouloir c'est un moyen de montrer qu'ils existent ,tout comme la minorité de perturbateurs qui au sein des « camarades » pensent que c'est l'occasion de faire la revolution ,après tout pourquoi pas un mai 68 en mars 06...

    Et puis y'a la mode ,lacoste ,jeun's gothique...,et puis celle du tché au cri de « hasta la siempre » qui vote LCR alors que leur conscience politique n'est qu'embryonnaire ...Mais il faut bien justifier le tee-shirt imprimé ché guevara qu'ils portent sur leur dos .Et puis entre manif et technoparade c'est a peu de choses près la meme chose !

     

    Bref ,aprés avoir envahit la fac ,etre passé devant les salles de cours des etudiants qui attendaient qu'on viennent les chercher,ou ceux qui ne peuvent pas se permettre de passé leur vie en premiere,deuxieme,troisieme année parcequ'ils redoublent, entre ceux qui n'ont pas non plus la possibilité d'etre defaillant car il doivent prouver leur reussite s'ils veulent poursuivre leurs etudes en France ou ceux qui ont confondus la fac avec science-po,HEC ou l'ENA et qui trois semaines avant un exposé planque les bouquins d'histoire au rayon philo , les cherubins ont squattés notre chere dalle ou a la veille a la meme heure l'on joué au frisby...

     

    Precisons q'une AG etait prevu ce jour a 12H30 afin de voter pour ou contre la greve.

    Ce qu'en soit j'approuve ,ceci laisser immaginé un debat ,des interventions etudiantes de ceux qui sont pour la greve et de ceux qui sont contre ...bref un lieu de discussions ,et non d'anarchie.

     

    Un vote pour que ceux qui approuve la greve s'expriment mais pour que ceux qui sont contre s'exprime egalement ,c'est ça la démocratie.

    Alors direction les amphis pour l'AG. Trois hypothese s'offraient a nous y'avait le choix entre le rouge,le jaune,le bleu.

    Le rouge est trop petit,le bleu est occupé par un cours magistral et le jaune est libre .

    Un comportement logique aurai choisit le jaune qui est aussi grand que le bleu ,de surcroit libre. .Mais pourquoi choisir la facilité et le respect lorsqu'on peut deloger un amphi deja occupé.Donc ce sera le bleu.

     

    Les gens prennent places dans l'amphi. Gens et non etudiant,ben oui l'on a oublié de dire au lycéen de rester dehors , l'AG releve du domaine de la fac et seul les etudiants etaient appelés a votés.

    Après quelques minutes durant lesquels les etudiants protesterent contre cette donne ,les syndicats et associations etudiantes dont je ne devoilerai pas le nom ,se deciderent a inviter (et non exiger) le depart des lycéens qui remplissaient la moitié de l'amphi et empechaient les etudiants de paricipés.

     

    Mais une dizaine seulement se leva ,les autres firent la sourde oreille.Une ambiance zoologique regnait ,le grand jeu etait pour les lycéens de grimper sur les tables et de remonter l'amphi ,de dire des gros mots ...

     

    Bon on commence l'AG car l'heure tourne .

    Et la grande surprise pas de debat ,juste 2 ,3 questions et quelques prises de paroles furent accepté , ben oui y'avait france 2 et TF1 .

     

    Puis vint le vote a mains levés.Une responsable syndicale etudiante posa la question fatidique  « etes vous partisans pour la grève a Paris 12 ? »

    Reponse : les trois quart des mains se leverent dont la moitié celles de lycéens y a pas plus democratique ! ,paradoxe on denonce le 49.3 et la ne fait-on pourtant pas passer le vote pour la greve en force !

    Un jeune homme posa a ce propos la cette question legitime « ici ,maintenant ,le vote qui vient d'avoir lieu est ilrepresentatif des 28000 etudiants de paris12? » .C'est drole on ne lui repondit pas et l'on etouffa ça question.

     

    Puis vint une seconde question « etes vous pour le blocage de l'université? » ,un etudiant responsable de l'AG rectifia la question qui j'avoue n'etait pas très subtile car il ne faut pas occulter que les etudiants dont ma personne sont partagés et pas forcement radicaux du genre je vote pour la greve,pour le blocage,pour l'arret des cours,...

    Certains ,peuvent etre pour la greve ,contre le CPE, mais ne pas desirer le blocage ,s'il y a des etudiants qui desirent bosser ,des etudiants qui ne peuvent pas faire autrement qui sont obligés ,l'on se doit de les respecter .

    Faire greve est un droit ,ne pas faire greve l'est aussi .Il s'agit de son propre engagement ,de prendre ses responsabilités et de vivre avec sa conscience.

     

    Donc le responsable d'une association etudiante transforma cette seconde question en « etes vous partisans pour faire des barrages filtrants ,qui ont pour objets d'informer les etudiants sur le CPE et de les inviter et les convaincre à nous rejoindre dans la mobilisation? »

    Cette question ,je l'ai trouvé plutot bonne et respectueuse,j'etais pour .

    Alors on revota .La majorité l'emporta .

     

    Mais sitot fait,la presidente de l'UNEF (je fait de la delation,pourtant je suis adherente militante),tranforma ce pour quoi on avait voter en « demain matin ça veut dire qu'a 7h vous etes devant les amphis ,on les bloques ,il n'y aura aucun cours ».

    Ces propos sont revoltant antidemocratique,du pure stalinisme ,n'oublions pas que bien des trotskystes sont devenus staliniens!

     

    Bref ,sans debat ,juste par le vote l'on decreta la cloture du debat.La presidente de l'UNEF mise en place l'organisation pour demain avant de partir deloger la fac de droit se trouvant a 100M.

    TF1 et france 2 finirent de filmer .Alors les etudiants et lycéens se dispersent .Sauf les quelques courageux qui deciderent de s'inscrire sur les listes pour les barrages de 7H du mat' demain.

     

    Et puis comme le dèbat qui devait avoir lieu fut fantoche ,des etudiants pour ou contre la greve,qui voulaient des reponses car ils etaient indignés quand au deroulement de l'AG descendirent trouvés les responsables syndicales,associatifs,administratifs afin que l'on reponde a ces interrogations.

     

    Je crois que c'est cet instant quifut le plus memorable.En effet un jeune pointa du doigt le deroulement anti-democratique et non representatif de l'ensemble des etudiants de la faculté.Il demanda pourquoi et s'il etait possible d'envisager un referendum.Et la une militante sans guinaire de l'UNEF sauta a la gorge en lui retorquant «tu cherche quoi ? Tu veux qu'on appelle Villepin »

     

    Precisons que cet etudiant etait militant à l'unef jusqu'il y a peu .Il a contribué a la remise sur pied ou plutot a la mise en place de l'UNEF ,seul syndicat etudiant presnt l'année derniere a Creteil qui n'avait pas vu de syndicats et d'associations au sein de la facultés depuis des années.

    Tout comme les militants ,il donna son temps ,peu etre trop d'ailleurs car c'est vrai que le syndicalisme en demande toujours et encore .Je ne fait pas de procés ,je sais que c'est difficile de militer ,de porter des projets a terme surtout lorrsque l'on est pas nombreux.

     

    Moi meme militante au sein de l'unef je suis affligé par un tel comportement irespectueux ,par tant d'intolerance sous pretexte que tu n'as pas toujours les meme idées.

    J'ai un ami qui ne voulait pas se rendre a une AG il y a un mois environ ,une militante lui a dit texto « tu as un comportement d'extreme droite » ,une autre c'est prit dans la tronche « sale bourgeoise »alors que c'est une nana formidable qui est responsable de la presence aujourd'hui de l'unef sur paris 12 mais qui parce qu'elle a demenagé ailleur ,et sutout parce qu'elle n'a pasla meme maniere d'aborder les questions et les probleme s'est vu insulter d'une expression qui est aux antipodes de ce qu'elles est .Cette militante nouer le debat,respecter les militants et avait de la creativité ,elle allait rencontere les etudiants en souriant en ,expliquant mais enne cherchant pas a tout prix a obtenir un adherent /militant.

     

    Pour ma part ,je suis deçu dans la mesure ou au niveau de mes idées et convictions , ce syndicat je le trouvé le plus a meme de nous representer,avec des projets et des luttes legitimes cherchant a ameliorer la condition etudiante...

    Face a ce que j'ai vu se derouler au sein de la fac depuis son depart ,de l'irrespect et de la dictature stalinienne qui s'assoit au sein de l'unef paris 12 ,je me pose la question rendre mon tablier  militant sur creteil.

     

    Enfin ,l'AG se clotura sur une intervention revoltante d'un personnel administratif,  «  je demande au president de l'université de se prononcer ouvertement pour le retrait du CPE »

    Depuis quand demande t-on a un president de faculté de faire de la politique ,meme si certains l'on fait ces derniers jours ,malgré mes convictions personnelles aux travers desquelles  je pense que le CPE n'est pas la solution et ne fait que gonflé la liste deja assez longue a mon goût des emplois precaires , l'adhesion ou non au CPE releve de la sphere privé !!!

     

    C'est peut etre pour toutes ces choses que les etudiants de paris 12 ne se mobilisent pas....

     

     


  • Commentaires

    1
    MiB
    Vendredi 17 Mars 2006 à 00:48
    coordination autonome
    N'as tu pas songé avec tes quelques déçus de l'Unef à demander une coordination de Paris XII indépendante de tous ces représentants syndicaux qui, souvent, n'appartiennent pas à ton université? Du temps de Devaquet (voui, ça remonte à loin) c'est ce que nous avions fait, jeter proprement les représentants syndicaux qui n'étaient pas étudiants en notre université; que les revendications correspondent réellement à la spécificité des étudiants de ton université et que l'AG et la coordination ne dépendent que de vous même et non de stagiaires en syndicalisme qui comptent faire carrière au PS... L'enjeu est l'avenir de la jeunesse, étudiante, lycéenne ou déja exclue... non l'avenir politicien...Et tu verras que vous en serez même bien plus créatifs dans vos actions et débats...et vous y gagnerez en démocratie, dans la mesure où se sera vous même qui vous forgerz votre conscience politique et revendicative, et non les apprentis maitres à penser... Avec toute ma sympathie!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :