•   En effet vu sous l'angle la dictature c'est ferme ta gueule ,la démocratie c'est cause toujours...y a pas de contestation possible quand au caractère democratique de l'AG.

    L'assemblée generale de mardi ,etait encore plus funeste que celle de vendredi dernier ,l'amphi T500 ressemblait au marché de ringis ou au plateau de vidéogag!

    Celle-ci commença par des autocongratulations mutuelles après le succés de la manif de samedi.La manifestation etait fraternelle ,il y regnait une ambiance bon enfant ,elle rassembla cote à cote dans cette «lutte»,salariés,etudiants,syndicats,politiques,papa,maman,mami,papi,enfant...MEDEF à coté de la CGT ?

    Ce qui en soit est bien ,me positionnant contre le CPE je ne conteste pas ce point sur l'envoi de fleur...Quoique peut etre une peu trop de rose rouge tout de meme...

    Mais ce que je trouve abérant c'est l'intervention d'un soixante-huitard à chaque AG qui commente la manif qui eut lieu.Cet individu n'est pas un baba cool mais un anar'qui engange aujourd'hui le meme slogan qu'il devait sans doute fredonnait en mai 68 « a mort les flics ».

    Vendredi dernier c'etait « mais de toute façon les flics ils se gardent pas de charger » et la il nous compte les faits tels la « raffle du vel'div »,parce qu'une touriste chinoise ou un etudiant bobo qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment c'est retrouvé au poste...Faut quand meme pas exageré!

    Certe, les flics ne sonts pas renommés pour leur tendresse mais les casseurs et les etudiants revolutionnaire non plus.

    Il dresse pernicieusement la jeunesse etudiante contre les flics .

    Mardi en prenant un ton grave ,il fit l'eloge de notre « camarade »(ceux furent ces mots),sauvagement piétinait par des CRS,en disant que des rumeurs cours en ce moment sur sa sobriété ...J'avoue les medecins ont inventés les 2,7g d'alcool dans l sang...C'est une machination .M...une enquéte est en cours alors restons sur nos reserves!

    Ce qui m'indigne davantage c'est l'attitude passeiste de l'UNEF face a ces interventions.Pourquoi aucune réaction pour tenter de pacifié le jeu?

    Peut etre tout simplement  parce ce que si on ressort La « Charte de Grenoble » ,vestige et socle du premier syndicat etudiant on peut relever dans celle ci un article ou il est fait mention que « si l'opinion public ,les partenaires sociaux...sont d'accord on peut user de violence » .Un leger parfun stalinien non?

    Y'a qu'a regarder les blocages si un etudiant veut entrer dans la fac et qu'il se montre combatif ben il est a deux doigts de se manger une gifle.

    Bref après unbon quart de congratulations ,un etudiant elu pour la coordination etudiante qui se deroula ce week-end a Dijon résuma cette rencontre.La coordination etudiante est une bonne idée puisqu'elle permet d'ouvrir le debat entre l'ensemble des facultés et de decidés des actions et mouvements a menés.

    Néanmoins une chose me choqua ,lors de cette réunion il fut demandé « l'autonomie des lycéens »,dsl ben non ,cent fois non!!!

    Mardi dernier ,des lycéens de Creteil ont pris part a L'AG ,monter sur les tables des amphis ,participer au votes,et faisait la sourde oreille lorsqu'on les invitait a sortir.

    Ce mardi ,aprés l'AG ,l'on entendit un vacarme ,un troupeau d'environ 100 babars arrivaient sur la dalle du CMC tel une meute de loup affamés,ils ont renversés les tables ,saccagés les amphi ,balancés des projectiles et des bombes lacrymo sur des etudiants et un prof qui faisait son cours,puis ont saisis un extincteur et ont aspergés les malheureux qui se trouvaient à coté.

    Sachant que l'UNEF,encadre les lycéens lors d'autres mouvements,pourquoi pas ici alors,surtout que ça degénère!

    Et puis y'a pas de honte tout le monde connait ce schema: un bb UNL ,sera un etudiant UNEFien qui deviendra CGTiste,faisant parti de la grande famille du PS. (Meme schéma a droite.)

    Trefle de miaiseries si la CGT est le grand frere de L'UNEF ,l'UNEF est la grande soeur de l'UNL.

    Si réellement le syndicat etudiant ne veut pas intervenir pour ne pas etre accuser de brainstorm lycéen ,il est cependant necessaire de leur donner des reperes,un cadre avec des limites.Etre respecter c'est respecter les autres et « La liberté c'est le respect des droits de chacun,l'ordre c'est le respect des droits de tous ».

    Aprés le resumé de la délegation etudiante de Dijon on proceda aux débats qui furent interressant ;

    Fut proposée aussi une « soirée »....,quoi « pyjamas »?

     Ecouté, vu l'allure du débat autour de celle ci on estait en effet en droit de se le demander.C'est vrai qu'a la Sorbonne y dort,alors faut imiter,pk pas aprés tout...Mais trois quart d'heure pour debattre au sujet de l'organisation de celle ci...On s'en fou! Les organisateurs de celle ci se reunissent entre après.

    Puis je disais des debats interressants,ainsi 3 personnes ont eut le courage de s'opposé aux « metteurs en scenes » de l'AG car il faut savoir qu'a Creteil , fac peu politisé et très eclaté la vedette de cette pièce c'est l'UNEF,bon c'est vrai il y a un etudiant non syndiqué qui partage la scéne,et c'est très bien ...Mais...

    Toutes ces personnes sont pour le CPE ceux qui en soit est plutot normale,vu que l'action mené depuis quelques mois est pour son retrait .

    Si ceux qui sont contre peuvent s'exprimer y'a pas de soucis.Dans l'ensemble la liberté d'expression est plus ou moins respecté ,prend la parole qui veut,aprés c'est une question de courage.

    Or il y a un endroit ou a Paris XII ça bug,pk la premiere question est toujours celle visant a instaurer le blocage ? Et qui fait que la lutte pour ou contre le CPE se transforme en pour ou contre le blocage ,y'a des etudiant qui sont contre le CPE et contre le blocage pour diverses raisons,d'autre contre le CPE et pour le blocage,d'autres encore pour le CPE et contre le blocage,certains sont pour le CPE et pour le blocage (sisi ça arrive),enfin y'en a qui s'en foute.

    Ce sur quoi je veux insister c'est que la lutte legitime lancé pour le respect de l'humanité des hommes mute en un non-sens,des personnes unis dans le meme combat contre le CPE par exemple ont la rage car ceux qui sont aussi contre veulent bloquer a tout prix.

    Y'a pas que le blocage comme alternative ,et concretement le blocage emmerde plus les etudiants entre eux que de Villepin qui est bien au chaud a Matignon.

    De plus ce qu'il faut savoir c'est qu'a Creteil la presidence de la faculté a stipulé que les partiels auront lieu a la date prévus quoiqu'il en soit.Bref Villepin s'en fout il a un boulot pour lequel il est payé plus que genereusement,les etudiants eux sont etudiants.

    Alors cetains proposent un blocage intelligent,en laissant passer profs,personnels,administratifs,etudiants en partiels oué soite mais en demandant la presentation de la carte etudiante cela prend un « air de gestapo ».Et puis mardi ,un etudiant qui ne correspondait pas a ces critères mais qui devait rentrer pour regler un pb administratif a manquer de peu de se faire bastonné...Intelligent c'est vrai !

    Et puis a été demandé un referandum au sujet du blocage,car cela sera la garantie de l'exercice de la democratie et engageré la responsabilité personnels des etudiants.Pemettant que seule les etudiants de Paris XII s'exprime et non des etudiants d'autres fac et des lycéens.

    Ainsi en informant les etudiants qu'un referandum se deroulera tel jour,chacun sera avisé et decidera de prendre ses responsabilités,de surcroit les etudiants qui ne sont pas la le jours de l'AG car ils n'ont pas cours,ceux qui ne peuvent etre present car ils ont cour...seront informés quelques jours aupparavant afin de pouvoir participer

    Ben,cette suggestion de referandum n'a pas plus a l'UNEF qui ne pensais pas que des etudiants desirant le recours au referandum seraient majoritaire.Lorsque l'on compta le nombre de mains levés pour et contre ,ils s'y sont repris a plusieur fois et nous connaissons tous « 1000 selon les syndicats,400 selon la police »

    Bref,devant reconnaître la majorité des etudiants pour le referandum ,la seule reponse de la presidente de l'UNEF fut « un referandum oui ,mais vous vous debrouillez tout seul »,c'est clair que des etudiant en generale ont plus de moyens de financement et d'organisation que le premier syndicat de France.Donc 27000 etudiants 54000 bulletins pour le blocage ,54000 contre ,les affiches d'informations a réaliser seront au frais des etudiants qui on eu le malheur de demander l'exercice effectif du principe de democratie.

    De sucroit elle rencherit ,en disant « mais vous savez ça veut dire que c'est vous meme qui faite l'information,qui differ ,vous etes sur la fac à 7H ,vous pensez tout de meme pas que les etudiants qui sont pour le blocage vont vous aider », donc en ceux qui on demandé le referandum sont des cretins qui ne peuvent pas s'organiser ni donner un peu de leur temps...

    Ben faudrai peut etre lui rappelé que lundi la fac etait bloqué ,a chaque entréé (creteil en comporte une cinquantaine...)des etudiants etait postés pour empecher l'entrée et que ceux qui ont sollicités ce blocagela tete dont elle meme fait partie , etait en tain de dormir dans les locaux du syndicats pendant que les petits soldats bloqués l'entrée.

    Alors cetes y'a dumouvement,une journée ne dure que 24H ,faut aller au BN,organisé les actions mais ne prenons pas les etudiants qui n'ont pas les meme priorités pour des cons,merci!

    Bref pk tant haine,lorsque le combat livré est le meme.Pk ne pas ecouter les differnts opinions,pk vouloir bloqué une fac « ouverte », pk ne pas envisager un sitting a la tour effel comme le proposa un etudiant.C'est symbolique,c'est le monument le plus visité ,de plus par le biais des coordinations interfac ,une journée banalisé permettré l'association des autres universités en greve...En bloquant la tour effel ,on bloque une partie de l'argent de l'Etat ,de plus c'est moins risqué qu'un sitting a Matignon!


    2 commentaires
  •                 Estimation a 22H mardi , paris 12 en fait-elle partie?

    En matinée la faculté de Paris 12 (Creteil) a vue transformé sa dalle château branlante en scéne de theatre...burelesque

     

    Vers 11H30 ,environ 100 à 150 lycéens en culottes courtes marchaient en direction de la fac pour aller chercher leurs grands freres etudiants...

    Le monde a l'envers.

    Une ambiance amusante ,néanmoins pathetique s'empara de cette université post soixanhuitarde qui a pour reputation d'hiberner a temps complet depuis...Les bambins des papas et mamans hippies se reveilleraient-ils?

    Il serai peut etre temps vu que cette université a l'architecture des années 70 est tout de meme la dernière avec ASSAS a rester de marbre...

    Les lycéens ,non encadrés avec juste un petit schtroumph qui se demarquait en leur impulsant le rytme d'une chansonnette de discotheque LE samedi soir  « vous etes fatiguées? » « on est pas fatigué » marcherent en direction de l'univ'.

     

    Jusqu'ici c'est plutot mignon,on ne peut pas leur en vouloir c'est un moyen de montrer qu'ils existent ,tout comme la minorité de perturbateurs qui au sein des « camarades » pensent que c'est l'occasion de faire la revolution ,après tout pourquoi pas un mai 68 en mars 06...

    Et puis y'a la mode ,lacoste ,jeun's gothique...,et puis celle du tché au cri de « hasta la siempre » qui vote LCR alors que leur conscience politique n'est qu'embryonnaire ...Mais il faut bien justifier le tee-shirt imprimé ché guevara qu'ils portent sur leur dos .Et puis entre manif et technoparade c'est a peu de choses près la meme chose !

     

    Bref ,aprés avoir envahit la fac ,etre passé devant les salles de cours des etudiants qui attendaient qu'on viennent les chercher,ou ceux qui ne peuvent pas se permettre de passé leur vie en premiere,deuxieme,troisieme année parcequ'ils redoublent, entre ceux qui n'ont pas non plus la possibilité d'etre defaillant car il doivent prouver leur reussite s'ils veulent poursuivre leurs etudes en France ou ceux qui ont confondus la fac avec science-po,HEC ou l'ENA et qui trois semaines avant un exposé planque les bouquins d'histoire au rayon philo , les cherubins ont squattés notre chere dalle ou a la veille a la meme heure l'on joué au frisby...

     

    Precisons q'une AG etait prevu ce jour a 12H30 afin de voter pour ou contre la greve.

    Ce qu'en soit j'approuve ,ceci laisser immaginé un debat ,des interventions etudiantes de ceux qui sont pour la greve et de ceux qui sont contre ...bref un lieu de discussions ,et non d'anarchie.

     

    Un vote pour que ceux qui approuve la greve s'expriment mais pour que ceux qui sont contre s'exprime egalement ,c'est ça la démocratie.

    Alors direction les amphis pour l'AG. Trois hypothese s'offraient a nous y'avait le choix entre le rouge,le jaune,le bleu.

    Le rouge est trop petit,le bleu est occupé par un cours magistral et le jaune est libre .

    Un comportement logique aurai choisit le jaune qui est aussi grand que le bleu ,de surcroit libre. .Mais pourquoi choisir la facilité et le respect lorsqu'on peut deloger un amphi deja occupé.Donc ce sera le bleu.

     

    Les gens prennent places dans l'amphi. Gens et non etudiant,ben oui l'on a oublié de dire au lycéen de rester dehors , l'AG releve du domaine de la fac et seul les etudiants etaient appelés a votés.

    Après quelques minutes durant lesquels les etudiants protesterent contre cette donne ,les syndicats et associations etudiantes dont je ne devoilerai pas le nom ,se deciderent a inviter (et non exiger) le depart des lycéens qui remplissaient la moitié de l'amphi et empechaient les etudiants de paricipés.

     

    Mais une dizaine seulement se leva ,les autres firent la sourde oreille.Une ambiance zoologique regnait ,le grand jeu etait pour les lycéens de grimper sur les tables et de remonter l'amphi ,de dire des gros mots ...

     

    Bon on commence l'AG car l'heure tourne .

    Et la grande surprise pas de debat ,juste 2 ,3 questions et quelques prises de paroles furent accepté , ben oui y'avait france 2 et TF1 .

     

    Puis vint le vote a mains levés.Une responsable syndicale etudiante posa la question fatidique  « etes vous partisans pour la grève a Paris 12 ? »

    Reponse : les trois quart des mains se leverent dont la moitié celles de lycéens y a pas plus democratique ! ,paradoxe on denonce le 49.3 et la ne fait-on pourtant pas passer le vote pour la greve en force !

    Un jeune homme posa a ce propos la cette question legitime « ici ,maintenant ,le vote qui vient d'avoir lieu est ilrepresentatif des 28000 etudiants de paris12? » .C'est drole on ne lui repondit pas et l'on etouffa ça question.

     

    Puis vint une seconde question « etes vous pour le blocage de l'université? » ,un etudiant responsable de l'AG rectifia la question qui j'avoue n'etait pas très subtile car il ne faut pas occulter que les etudiants dont ma personne sont partagés et pas forcement radicaux du genre je vote pour la greve,pour le blocage,pour l'arret des cours,...

    Certains ,peuvent etre pour la greve ,contre le CPE, mais ne pas desirer le blocage ,s'il y a des etudiants qui desirent bosser ,des etudiants qui ne peuvent pas faire autrement qui sont obligés ,l'on se doit de les respecter .

    Faire greve est un droit ,ne pas faire greve l'est aussi .Il s'agit de son propre engagement ,de prendre ses responsabilités et de vivre avec sa conscience.

     

    Donc le responsable d'une association etudiante transforma cette seconde question en « etes vous partisans pour faire des barrages filtrants ,qui ont pour objets d'informer les etudiants sur le CPE et de les inviter et les convaincre à nous rejoindre dans la mobilisation? »

    Cette question ,je l'ai trouvé plutot bonne et respectueuse,j'etais pour .

    Alors on revota .La majorité l'emporta .

     

    Mais sitot fait,la presidente de l'UNEF (je fait de la delation,pourtant je suis adherente militante),tranforma ce pour quoi on avait voter en « demain matin ça veut dire qu'a 7h vous etes devant les amphis ,on les bloques ,il n'y aura aucun cours ».

    Ces propos sont revoltant antidemocratique,du pure stalinisme ,n'oublions pas que bien des trotskystes sont devenus staliniens!

     

    Bref ,sans debat ,juste par le vote l'on decreta la cloture du debat.La presidente de l'UNEF mise en place l'organisation pour demain avant de partir deloger la fac de droit se trouvant a 100M.

    TF1 et france 2 finirent de filmer .Alors les etudiants et lycéens se dispersent .Sauf les quelques courageux qui deciderent de s'inscrire sur les listes pour les barrages de 7H du mat' demain.

     

    Et puis comme le dèbat qui devait avoir lieu fut fantoche ,des etudiants pour ou contre la greve,qui voulaient des reponses car ils etaient indignés quand au deroulement de l'AG descendirent trouvés les responsables syndicales,associatifs,administratifs afin que l'on reponde a ces interrogations.

     

    Je crois que c'est cet instant quifut le plus memorable.En effet un jeune pointa du doigt le deroulement anti-democratique et non representatif de l'ensemble des etudiants de la faculté.Il demanda pourquoi et s'il etait possible d'envisager un referendum.Et la une militante sans guinaire de l'UNEF sauta a la gorge en lui retorquant «tu cherche quoi ? Tu veux qu'on appelle Villepin »

     

    Precisons que cet etudiant etait militant à l'unef jusqu'il y a peu .Il a contribué a la remise sur pied ou plutot a la mise en place de l'UNEF ,seul syndicat etudiant presnt l'année derniere a Creteil qui n'avait pas vu de syndicats et d'associations au sein de la facultés depuis des années.

    Tout comme les militants ,il donna son temps ,peu etre trop d'ailleurs car c'est vrai que le syndicalisme en demande toujours et encore .Je ne fait pas de procés ,je sais que c'est difficile de militer ,de porter des projets a terme surtout lorrsque l'on est pas nombreux.

     

    Moi meme militante au sein de l'unef je suis affligé par un tel comportement irespectueux ,par tant d'intolerance sous pretexte que tu n'as pas toujours les meme idées.

    J'ai un ami qui ne voulait pas se rendre a une AG il y a un mois environ ,une militante lui a dit texto « tu as un comportement d'extreme droite » ,une autre c'est prit dans la tronche « sale bourgeoise »alors que c'est une nana formidable qui est responsable de la presence aujourd'hui de l'unef sur paris 12 mais qui parce qu'elle a demenagé ailleur ,et sutout parce qu'elle n'a pasla meme maniere d'aborder les questions et les probleme s'est vu insulter d'une expression qui est aux antipodes de ce qu'elles est .Cette militante nouer le debat,respecter les militants et avait de la creativité ,elle allait rencontere les etudiants en souriant en ,expliquant mais enne cherchant pas a tout prix a obtenir un adherent /militant.

     

    Pour ma part ,je suis deçu dans la mesure ou au niveau de mes idées et convictions , ce syndicat je le trouvé le plus a meme de nous representer,avec des projets et des luttes legitimes cherchant a ameliorer la condition etudiante...

    Face a ce que j'ai vu se derouler au sein de la fac depuis son depart ,de l'irrespect et de la dictature stalinienne qui s'assoit au sein de l'unef paris 12 ,je me pose la question rendre mon tablier  militant sur creteil.

     

    Enfin ,l'AG se clotura sur une intervention revoltante d'un personnel administratif,  «  je demande au president de l'université de se prononcer ouvertement pour le retrait du CPE »

    Depuis quand demande t-on a un president de faculté de faire de la politique ,meme si certains l'on fait ces derniers jours ,malgré mes convictions personnelles aux travers desquelles  je pense que le CPE n'est pas la solution et ne fait que gonflé la liste deja assez longue a mon goût des emplois precaires , l'adhesion ou non au CPE releve de la sphere privé !!!

     

    C'est peut etre pour toutes ces choses que les etudiants de paris 12 ne se mobilisent pas....

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique