• Ma cravate et mon ego ...

    "La cravate n'est pas seulement un utile préservatif contre les rhumes, torticolis, fluxions, maux de dents et autres gentillesses du même genre ; elle est encore une partie essentielle et obligée du vêtement qui, dans ses formes variées, apprend à connaître celui qui la porte" (Balzac 1827)

    LA CRAVATOMANCIE

    Le timide : Il porte un nœud discret, étroit. Sa cravate descend jusqu'à la ceinture, ses coloris préférés sont foncés ou très neutres.
    Le sportif : Son nœud est lâche, souple, nonchalant. Il aime les couleurs, les motifs, les cravates-clubs, les cravates tricots, les cravates lavables. Les pans ont une bonne largeur et restent souples, parfois flottants.


    L'artiste : Il met dans son nœud de cravate (s'il a du talent) la souplesse intellectuelle qui le caractérise et le côté désinvolte qui lui va. Les pans sont souples et larges.


    Le Don Juan : Sa cravate est courte à nœud proéminent. Il provoque déjà dans la façon ostentatoire dont il s'habille.


    Le Technocrate : Méticuleux, il ne peut guère exprimer l'imagination et la fantaisie. Il se contente du complet classique et foncé, des cravates en camaïeu ou strictement assorties. Son nœud est fait avec méthode, toujours parfaitement géométrique à pans de largeur moyenne, tout à fait conformistes.


    Le BCBG : Il aime l'harmonie, la sobriété, les camaïeux, les couleurs complémentaires pour sa cravate et sa pochette. Il aime les belles matières, le nœud graphiquement réussi mais moyen, les pans classiques retenus dans un gilet. Il sait parler d'amour, il est stable mais pas toujours très drôle !


    Le snob : Il n'aime que le cachemire et reste très pointilleux sur les griffes des couturiers (qu'il s'arrange pour exhiber d'une manière ou d'une autre). Il faut que ce soit cher et exotique pour lui plaire. Attention, son intelligence peut être rudimentaire même si sa cravate est assortie à la carrosserie de sa voiture !


    L'anar : Il porte ou ne porte pas de cravate. S'il en porte, l'important pour lui reste à provoquer, de porter n'importe quelle forme n'importe où et n'importe comment. Passionné et violent, il aime les trucs fous et les jette facilement.


    Le punk : Cravate étroite, genre lacet et tout à l'avenant : couleurs insolites, matières révolutionnaires, formes provocantes. Un garçon marginal.

    Moralité:Rien qu'a votre cravate messieurs ,les femmes savent si il y a de l'espoir .


  • Commentaires

    1
    Antartik
    Mercredi 15 Février 2006 à 17:38
    T'es dure
    c'est que tu dois bien nous aimer....
    2
    Mercredi 12 Avril 2006 à 16:33
    ma cravate
    mais il y a aussi, le yapaslechoix qui mest sa cravate par obligation.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :